LAURE CAMBIER


PSYCHOTHERAPEUTE SYSTEMIQUE et EMDR

HYPNOTHERAPEUTE

NUTRITHERAPEUTE certifiée CERDEN

QUI SUIS-JE ?


D'aussi loin que je me souvienne, je devais avoir cinq ans lorsque j'ai commencé à observer les relations au sein de ma famille, à l'école, au sport ou dans les mouvements de jeunesse... Ces observations m'apportaient de nombreux questionnements.

Quelle responsabilité avons-nous pour qu'une relation se passe agréablement ou plus difficilement ?

Quels sont les héritages des générations qui nous précédent et que faisons-nous de toutes ces valeurs ? Parfois très bonnes et parfois un peu moins...ou alors tout simplement pas en accord avec les personnes que nous côtoyons aujourd'hui...ou l'époque dans laquelle nous évoluons qui, elle, ne cesse d'être en mouvement.

Peut-on être réellement "quelqu'un de mauvais" ou sommes-nous tout simplement une personne en souffrance ?

 

Tous ces questionnements et le plaisir d'écouter mes proches m'ont amenée bien entendu vers la psychologie, mais surtout vers une approche thérapeutique des relations humaines.


Je me suis donc formée, dans un premier temps, en psychologie clinique ; pour poursuivre dans une formation des thérapies de la famille et des systèmes au CEFS (Bruxelles) ; en EMDR (technique de désensibilisation des traumatismes) ; en hypnose à l'Association Française de Nouvelle Hypnose ; me sensibiliser aux neurosciences et son écoute des émotions.

Consciente que notre bien être psychologique dépend aussi de notre qualité alimentaire, je me suis formée en nutrithérapie au Cerden.


Je suis passionnée par l'humain et aimerais me former encore à de nombreuses approches. Mes réflexions diverses, les situations de mes patients me conduisent vers ces nouvelles techniques au fur et à mesure de mon évolution professionnelle.


J'ai débuté mes consultations en 2008. Parallèlement, j'ai travaillé pendant 7 ans dans le secteur de l'aide à la jeunesse avec des adolescents présentants des troubles du comportement placés sous mandat judiciaire ainsi qu'avec leur famille. 

J'ai décidé d'arrêter cette partie professionnelle car l'aide que nous apportons dans ce secteur est une aide dite "sous contrainte". Le jeune et la famille "subissent" nos interventions. 

Alors que dans mon activité indépendante, la dynamique est différente : c'est le patient qui décide de se mettre en mouvement. 

Souvent, on me demande comment je fais pour rester positive en écoutant la souffrance de tout le monde. La réponse est simple, je vois en mes patients des personnes courageuses qui décident d'avancer. C'est un état d'esprit qui me correspond totalement.


La plupart du temps, je travaille en collaboration avec le médecin traitant ou tout autre intervenant professionnel si mon patient m'en donne l'autorisation.

 

" Parfois il faut provoquer le changement, prendre une décision qui nous sort de l'habituel, pouvant potentiellement changer à jamais notre existence "

Copyright © All Rights Reserved